Comment financer un bien immobilier en espagne

L’achat d’un bien immobilier en Espagne est un projet qui peut être très rentable. Cependant, il faut savoir que cela demande du temps et de l’argent.

Il faut avoir une bonne connaissance du marché immobilier espagnol pour pouvoir trouver la maison ou l’appartement de vos rêves. Dans ce guide, nous allons voir comment financer un bien immobilier en Espagne.

Prêts immobiliers en Espagne : comment ça marche ?

L’acquisition d’un bien immobilier en Espagne peut être très intéressante pour les étrangers qui souhaitent investir dans une propriété et qui veulent profiter de la crise immobilière espagnole. Si vous avez déjà entendu parler des prêts immobiliers en Espagne, mais que vous ne savez pas comment cela fonctionne, nous vous expliquons tout ici.

Les prêts immobiliers en Espagne sont des emprunts contractés aux banques ou à des sociétés de crédit privées pour l’achat d’une propriété. Ces prêts ont l’avantage d’offrir plusieurs possibilités de remboursement : soit un paiement mensuel constant, soit un montant fixe auquel est ajoutée une partie variable selon les revenus du client. Si le client ne rembourse pas son prêt, la banque peut saisir la propriété et demander une taxe sur celle-ci afin de couvrir le coût du crédit.

Il existe différents types de prêts : Prêt hypothécaire – Ce type de prêt permet au client d’acheter une maison ou un appartement sans avoir à fournir aucune garantie. Cependant, il doit payer un acompte représentant 20% du prix total du bien immobilier acquis ; Le taux varie généralement entre 2% et 6% selon le pays ; Le remboursement prend en compte l’intérêt annuellement (fixe) et les mensualités (variable). Prêt locatif – Ce type de prêt permet au client d’acheter une maison ou un appartement dont il louera les services à court terme (1 an minimum).

Le taux varie généralement entre 7% et 10%.

Comment financer un bien immobilier en espagne

Les taux d’intérêt des prêts immobiliers en Espagne

Après des années de crise, les taux d’intérêt des prêts immobiliers en Espagne ont chuté et sont actuellement plus avantageux que jamais.

Les taux d’intérêt des prêts immobiliers en Espagne ne cessent de descendre depuis la fin de l’année 2011. En juin 2012, ils étaient à 3,30% sur 15 ans contre 4,10% au mois d’avril 2012.

A lire également:  Comment financer un projet immobilier locatif

L’Espagne est un pays où le marché immobilier est très dynamique et où les prix augmentent rapidement chaque année. Cependant, le niveau élevé des taux d’intérêt pousse les acheteurs potentiels à réfléchir à deux fois avant de se lancer dans un projet immobilier comme par exemple celui d’acheter une maison secondaire pour passer ses vacances sur place ou bien pour y vivre à l’année. Ainsi, lorsque vous cherchez un financement pour votre projet immobilier en Espagne, il est important de trouver le meilleur taux possible afin d’optimiser au mieux votre budget. Pour cela, consultez notre comparateur gratuit et indépendant qui compare les différentes offres du marché : https://www.expert-invest-immo.com/

Quel est le montant maximum que vous pouvez emprunter pour un bien immobilier en Espagne ?

Pour pouvoir acheter un bien immobilier en Espagne, les étrangers ont besoin d’un prêt hypothécaire. Pour obtenir ce type de financement, il faut que le montant du crédit hypothécaire soit supérieur à la valeur du bien immobilier et qu’il n’existe pas de garanties pour couvrir le prêt.

Le montant maximum que vous pouvez emprunter dépendra de la valeur de votre achat immobilier, mais aussi des taux d’intérêt sur le marché espagnol. Par exemple, si vous souhaitez acquérir une maison avec un prix de vente estimé à 200 000 euros et que les taux d’intérêt sont compris entre 2,5 % et 3 % par an à l’heure actuelle, alors le montant maximum du prêt sera compris entre 10 000 € et 15 000 €. Si vous souhaitez acquérir une maison dont la valeur est estimée à 250 000 euros et que les taux d’intérêt sont compris entre 2 % et 3 % par an à l’heure actuelle, alors le montant maximum du prêt sera compris entre 20 000 € et 25 000 €.

Combien de temps faut-il pour obtenir un prêt immobilier en Espagne ?

Si vous souhaitez acheter un bien immobilier en Espagne, il est important de savoir qu’il s’agit d’une opération qui ne se fait pas du jour au lendemain.

Vous aurez besoin d’un prêt immobilier pour financer votre projet. Pour cela, vous devrez effectuer différentes étapes et prendre différentes décisions.

Il est donc important de connaître les étapes à suivre pour obtenir un crédit immobilier en Espagne.

Le processus variera selon que le bien soit destiné à la vente ou à une location longue durée (entre 12 et 60 mois). Si vous envisagez de vendre votre logement, il faudra compter entre 3 mois et 1 an avant l’acquisition de votre bien par un acheteur potentiel.

A lire également:  Comment financer un bien immobilier à l'étranger

Lorsque vous réalisez une acquisition immobilière sur plan ou « venta al por adelante », c’est-à-dire que le contrat n’est pas encore signé, il faut compter entre 6 mois et 1 an avant la livraison du logement. Si vous êtes intéressés par ce type d’opération, nous vous invitons à contacter une société spécialisée qui pourra effectuer les démarches administratives pour obtenir le prêt immobilier nécessaire à l’achat du bien.

Comment garantir votre prêt immobilier en Espagne ?

Dans le cas d’un achat immobilier en Espagne, vous pouvez recourir à deux types de garantie : celle du titre et celle du cautionnement.

Le prêt hypothécaire est une solution qui vous permet d’avoir un bien immobilier sans avoir à payer la dette.

Vous ne remboursez que les intérêts calculés sur le montant emprunté, les mensualités sont déterminées en fonction de votre capacité financière. Si vous êtes propriétaire d’une maison, l’hypothèque est la garantie idéale pour obtenir un crédit immobilier.

Il existe plusieurs types d’hypothèques : hypothèque conventionnelle (lorsque l’inscription se fait par simple acte notarié), hypothèque rechargeable (si vous faites une nouvelle inscription après un prêt antérieur) ou encore l’hypothèque « ordinaire », ce type de garantie correspond au contrat classique proposé par les banques espagnoles.

L’option du cautionnement Pour obtenir un crédit immobilier sans apport personnel, des organismes comme Crdit Immobilier De France peuvent être sollicités afin qu’ils couvrent tout ou partie des frais annexes au financement principal (frais notaires, commission de rédaction d’actes…). En Espagne, le cautionnement consiste à demander directement à une personne physique ou morale de se porter caution pour la bonne exécution des engagements contractuels qui incombent aux emprunteurs. Cette option est particulièrement adaptée aux crédits immobiliers octroyés à des clients dont le profil présente plus de risques que la moyenne nationale.

Quels sont les frais associés à un prêt immobilier en Espagne ?

Il faut savoir qu’il existe de nombreux frais associés à un prêt immobilier en Espagne.

Les taux d’intérêts ne sont pas les seuls frais associés à un prêt immobilier, il est donc important de prendre connaissance des différentes charges qui peuvent être ajoutées au coût global du crédit.

Les frais suivants doivent être pris en considération lors de la demande d’un prêt : Le prix du terrain : cette charge sera déterminée par le notaire et la banque. Elle variera en fonction de la ville où se situe le bien immobilier.

Le prix moyen est estimé entre 3% et 5% du montant total du projet, soit entre 50 000 € et 100 000 € pour une maison de 200 000 €.

A lire également:  Comment financer achat immobilier

La commission d’agence immobilière : cette taxe est versée à l’agent immobilier au moment où vous signez votre offre de prêt, elle peut représenter jusqu’à 2% du montant emprunté.

Le paiement des droits de timbre : ils seront calculés sur le montant total emprunté (capital + intérêts). Cela correspond à 1% maximum du capital emprunté.

Il est possible que votre banque vous propose une assurance-crise qui couvre les risques liés aux aléas politiques et économiques dans votre pays respectif. Si cette assurance n’est pas obligatoire, elle reste fortement conseillée afin d’assurer au mieux votre investissement immobilier en Espagne et protège ainsi l’ensemble des parties prenantes (l’acheteur comme le vendeur).

Comment se passe la remboursement d’un prêt immobilier en Espagne ?

Le remboursement d’un prêt immobilier en Espagne est une opération qui peut se faire de plusieurs manières.

Lorsque vous achetez un bien immobilier, il faut savoir que le vendeur s’engage à verser au notaire une commission qui sera intégrée à votre achat. Si vous décidez de payer comptant votre bien, il faudra alors verser directement à l’agence immobilière la totalité du prix d’achat et les frais y afférents (frais de notaire, frais d’inscription hypothécaire et autres). Si vous avez contracté un crédit immobilier pour financer l’achat de ce logement, il faudra rembourser cet emprunt en plus des intérêts correspondants.

La durée du crédit est souvent comprise entre 10 et 25 ans.

Les mensualités peuvent être fixes ou variables (en fonction du taux appliqué), avec des clauses particulières telles qu’une clause suspensive ou une clause d’indexation automatique sur l’indice des prix à la consommation (IPC) espagnol. Si tel n’est pas le cas, un indicateur de référence doit être mentionné explicitement dans le contrat de prêt immobilier : l’indice européen EURIBOR 3 mois ou EONIA capitalisés 1 mois (le taux au jour le jour utilisé par les banques centrales europénnes pour calculer les conditions auxquelles elles se prêtent entre elles).

Il convient également de souligner que la loi ne permet pas aux banques espagnoles d’exiger un apport personnel avant l’accord du prêt immobilier.

L’achat d’un bien immobilier en Espagne nécessite des fonds importants, il faut donc prévoir un budget conséquent pour pouvoir acquérir une maison ou un appartement. Pour financer l’achat de votre bien immobilier en Espagne, vous pouvez emprunter à la banque espagnole, mais cela implique des frais supplémentaires. Vous pouvez également recourir aux services d’un courtier immobilier qui vous accompagnera tout au long du processus d’acquisition et ce jusqu’à la signature du contrat de vente devant notaire.

Comment investir dans l'immobilier en Espagne

Cet article a t il été utile ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Your Comment